AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Steros a besoin d'effectifs !
Φ Évitez les personnages vagabonds
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations




Attendus
Merci de privilégier Steros, Helion
Merci d'éviter les Natives
Personnages
35 joueurs ◈ 45 personnages
25 Hommes ◈ 20 Femmes
Helion 14 hab.
Reiver 12 hab.
Steros 10 hab.
Extérieur 09 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 15/01/2481
Φ Ne pas RP après le 01/03/2481

Partagez | 
 

 Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 391
Médaillons : 622
Crédits : Torns
Avatar : Ryan Gosling
Pseudo : Denver
Présence : Concentrée sur les weeks-end
Multi-comptes : Papy Jagger

Personnage
Occupation : Chef de clan
Localisation : Extérieur
Niveau: 4
Ext • Chef de clan



 Sujet: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   Ven 3 Nov 2017 - 11:46


Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent
Ast & Jinx

« La mort est le seul fruit qu'en tes crises futures, il te sera donné d'atteindre et de cueillir ; Toujours nouveaux débris, toujours des créatures, que tu devras ensevelir »
Ce n'est pas l'endroit le plus agréable à visiter. Jinx regarde tout autour de lui. Il se souvient pertinemment de l'endroit. Ses pas l'amenaient généralement dans le coin, c'était un endroit non négligeable sur sa route. Et Jinx se devait d'y passer pour rejoindre son campement, situé encore à plusieurs jours de marche. Ce n'était pas par plaisir qu'il se trouvait là, devant de longs murs qui lui rappelait l'autrefois. Les grands murs étaient plus loin, heureusement pour lui, il se tenait à une centaine de mètres de l'avant poste, dans l'ombre de la nature, peut-être incapable d'être vu par une âme sur les remparts. L'aversion qu'il avait pour cet endroit était écrit sur sa peau. Le blond fit demi-tour, s'enfonça plus loin dans les bois qui ornaient les alentours, aucune envie de s'approcher plus du mur.

Les bois semblaient amèrement plus rassurant que le bâtiment qui était à ses côtés. Ils étaient loin des marécages mais l'air était tout de même humide et collait à la peau, laissait une légère trace de transpiration au dessus de ses lèvres. Un caillou roula à ses pieds, le faisant froncer les sourcils et douter de sa solitude en ces lieux. Le blond se retourna doucement dans le but de saisir l'individu. Mais en face de lui se tenait que le chemin déjà parcouru. Nerveusement Jinx se passa la main sur le visage. La solitude ne lui faisait pas que du bien finalement. Il s'accroupit pour récupérer la pierre qui avait rouler jusqu'à ces pieds, il l'étudia quelques instants, le temps n'étant pas ce qu'il lui manquait, avant de finalement la faire glisser dans sa poche. Allez savoir ce qui le motiva à garder la pierre pour laquelle un intérêt était totalement ridicule...

Calist continua à marcher quelques minutes environ avant qu'il prenne pleinement conscience des bruits qui résonnaient derrière lui, confirmant les premières idées sur lesquelles il était suivit. Quelle sympathique situation à réaliser alors qu'il se tenait maintenant à découvert entre deux arbres. La seule arme qu'il possédait dans son sac était une hache, certes assez grande pour frapper quelqu'un, lui faire sauter le visage, mais certainement trop loin dans son sac pour qu'il l'attrape rapidement. Autre arme qu'il possédait à la ceinture était totalement vide. Il ne l'avait que pour l'allure et la frayeur qu'il pouvait voir s'allumer dans le visage des gens qui essayaient de le braquer.
Mais actuellement sa position était celle du faible. Il était celui qui se tenait dos à la cible. Et de cible il n'en connaissait rien du tout. Elle aurait pu être n'importe qui. La position de l'avant poste était telle qu'il était possible que la cible en vienne. Jinx se tourna doucement, les mains dans les poches de son long manteau pour accueillir la dite "cible" comme il se doit. La surprise doit se lire sur son visage pendant quelques instants tandis que son esprit reconnait l'inconnu. "Toi." Il n'a d'autres mots pour le garçon. "Je fais finir par croire que tu ne peux pas te passer de moi." L'autre semble dangereux. Peut-être l'est-il. L'est-il certainement... Ses doigts s'enroulent autour de cette pierre qu'il tient dans sa poche. "Tu me suis depuis longtemps?" La réponse n'a pas beaucoup d’intérêt. Le fait est qu'il le suit depuis un certain temps déjà. Ses doigts serre la petite pierre quelques instants avant qu'il ne la jette vers le garçon dans l'idée d'atteindre son sac. Mais ce dernier semble trop rapide...
(c) DΛNDELION

_________________
'CAUSE BABY
I'M A DARK STAR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 104
Médaillons : 576
Crédits : Lempika.
Avatar : Dylan O'Brien
Pseudo : Lore/Ari

Personnage
Occupation : Milicien (défense)
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Milice



 Sujet: Re: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   Sam 4 Nov 2017 - 2:30


Ast avait un léger sourire aux lèvres, si discret que la plupart des gens ne le remarqueraient sûrement pas. Mais il aimait ce genre de missions à quatre ou cinq et qui consistait à patrouiller dans les environs de Reiver. Aujourd'hui, la forêt avait été désignée. Et il était de la mission. Il s'enfonça silencieusement entre les arbres. L'air était lourd, terriblement lourd. Il ne rêvait qu'à une seule chose : une douche. Froide. Oh oui, parfois l'eau glaciale de Reiver était un véritable plaisir. Il se déplaçait furtivement à l'ombre des arbres, attentif au moindre mouvement aux alentours, son sac trempant son dos de sueur. C'était un calvaire, mais le brun préférait encore ça que d'être affecté à la surveillance depuis les remparts. Ici au moins, il pouvait bouger. Il se figea tout à coup lorsque le craquement d'une branche lui parvint. Puis il s'avança prudemment vers l'origine du bruit... Et se maudit lorsqu'il buta légèrement dans un caillou. Léger coup qui fût suffisant pour l'envoyer aux pieds d'un homme blond qu'Ast pensait reconnaître. Il retint une injure et se planqua entre les ombres des arbres. Enfin, lorsque l'homme se retourna, ce ne fût plus une simple injure qu'Ast dû retenir mais toute une flopée de jurons. Mais qu'est ce qu'il foutait ici lui ?!

En effet, à quelques mètres du milicien se tenait Jinx Calist, un chef de clan. Ast avait eu affaire à lui pour la première fois il y a dix ans lors de sa toute première exécution. Depuis, tous deux se vouaient une haine farouche et servaient respectivement de punching-ball à l'autre à quasiment chacune de leur rencontre. Ast ne l'avouerait sans doute jamais mais il appréciait Calist pour ses techniques de combat. Il était un excellent adversaire et lorsqu'il ressentait le besoin de laisser sa violence exploser, il appréciait de l'avoir face à lui. Mais après tout, le milicien aurait dû s'en douter. Lui et Calist se rencontraient entre une fois tout les six mois et une fois par an. Et justement, la veille, il se faisait la réflexion que cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu l'insupportable chef de clan. Ast continua à le suivre pour s'assurer qu'il ne faisait que passer près des remparts de Reiver. Après tout, là était sa mission non ? Il s'assura tout de même de la présence de son couteau à sa cuisse. Contre Calist, le jeune homme ne pensait pas en avoir besoin, mais savait-on jamais. Il valait toujours mieux avoir une arme avec soi. Et lorsque Calist se retourna, Ast se tenait face à lui. Après tout, à quoi cela servait-il de se cacher ? Ne vous fatiguez pas à chercher la réponse, la voici : rien. Ast eut le plaisir de voir la surprise s'afficher durant quelques secondes sur le visage de Calist et il haussa un sourcil sarcastique qui voulait tout dire. Il l'écoute blablater quelques secondes, repérant rapidement sa main dans sa poche qui semble se resserrer. Retient-il le poing qu'il rêve de lui envoyer dans la tronche ? Possible. Cependant, lorsque la pierre jaillit vers lui, le jeune homme s'écarte rapidement de sa trajectoire, se demandant bien ce que Calist espérait avec son caillou. Le jeune milicien répond d'un ton sarcastique « Oh oui, vois-tu je me disais que ça faisais tellement longtemps qu’on ne s’était pas vu qu’il fallait que je remédie à ça. ». Suite à ses paroles, Ast roule des yeux, montrant bien ce qu’il pense de la répartie de Calist et finit par rétorquer « Cinq minutes. Depuis que tu te balades près des remparts alors que t’as pas à le faire. Imbécile. ». Oui l’insulte en fin de phrase est totalement gratuite et fait partie d’un vocabulaire qu’Ast emploie assez régulièrement lorsqu’il se trouve en face de ceux qui l’agace. Et oui, Calist en fait parti malgré que le brun apprécie ses techniques de combats. On pourrait même dire que Calist fait parti de ceux qui l’emmerde. Ast ajouta, le visage aussi inexpressif que de coutume « Qu’est ce que tu fais ici ? ».


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t166-ast-febvre-aussi-dit-le-glacon-terminee
avatar

Messages : 391
Médaillons : 622
Crédits : Torns
Avatar : Ryan Gosling
Pseudo : Denver
Présence : Concentrée sur les weeks-end
Multi-comptes : Papy Jagger

Personnage
Occupation : Chef de clan
Localisation : Extérieur
Niveau: 4
Ext • Chef de clan



 Sujet: Re: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   Dim 12 Nov 2017 - 22:00

Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent
Ast & Jinx

« La mort est le seul fruit qu'en tes crises futures, il te sera donné d'atteindre et de cueillir ; Toujours nouveaux débris, toujours des créatures, que tu devras ensevelir »
Et le plus jeune des deux se tenait là comme une ombre du passé prête à attaquer le présent qui essayait si laborieusement d'avancer. Jinx est le présent. Ast est le passé. Lebvre appartient autant au passé qu'au présent lorsque Jinx y pense finalement. Il a toujours été dans le paysage depuis les dix dernières années. Et avec du temps on apprend même à apprécier ceux que l'on se devrait de détester, le temps arrange tout dit-on. Il n'a pas arranger la disparition de son fils mais peut-être la présence d'Ast de sa vie. Le garçon est pareil à un insecte, ou du moins c'est ce qu'aime à penser Jinx. Il est toujours là lorsque on n'en veut pas et pourtant on n'arrive à s'en séparer. Et l'ombre du passé, celle du présent (certainement celle du futur) se tient devant lui, similaire à toute ces autres fois. Une fine ligne orne son visage et Jinx donnerait beaucoup pour le voir esquisser une expression. De la douleur peut-être de préférence, de la rage, mais le voir avec un sourire victorieux serait tout autant perturbateur. Est-ce qu'ils sont tous comme ça à Reiver? Aussi froid? Cela expliquerait peut-être certaines chose? La froideur qui se dégage de l'endroit, l'envie de marcher dans l'autre sens à la vue des longs murs, l'idée de fuite qui traverse son esprit?

« Oh oui, vois-tu je me disais que ça faisais tellement longtemps qu’on ne s’était pas vu qu’il fallait que je remédie à ça. »
Jinx leva un sourcil devant l'impétuosité du jeune homme. Voilà qu'il se mettait à faire de l'humour maintenant. « Si je puis me permettre Ast, évites de faire un quelconque humour ou bien des répliques sarcastiques. Contente toi d'avoir l'air méchant sans parler. » Le blond hoche doucement la tête, histoire d'affirmer ses propos. D'habitude il ne parle pas pour rien dire, mais ce quelque chose peut sembler très important non? Ast semble effrayant, l'est peut-être pour certaines personnes, nourrit les cauchemars des enfants au sein de Reiver. Peut-être était-ce à cause de sa pauvre enfance à lui-meme. Peut-être pas.

« Cinq minutes. Depuis que tu te balades près des remparts alors que t’as pas à le faire. Imbécile. » "Imbécile" Que de gentillesse faisait-il part ici. Mais la gentillesse n'est pas non plus un trait de caractère des plus ponctuels entre eux. Ils aiment se battrent, n'aiment pas discuter tranquillement autour d'un verre. De verre ça fait longtemps qu'il n'en a même pas vu. Et de gentillesse dans les paroles d'Ast voilà un certain moment qu'il n'en avait pas entendu. Peut-être jamais. « Hey, restes un peu plus poli stupide gamin. » "Stupide gamin" voilà une insulte bien ridicule et si Jinx se retrouvait parfois être meilleur meneur par ses paroles que par ses actes, les menaces ne servent pas exceptionnellement pour mener des personnes. « Puis tu sais pertinemment que je n'en ai rien à faire de ton avant poste bidon où tu vis. » L'extérieur lui était assez confortable. Tout le monde pourrait le dire. « Je passais, ne t'en déplaise. » Calist renifla dédaigneusement. Sincèrement, amèrement peut-être, amusé, par le comportement du garçon. Alors voilà qu'il venait faire son travail des plus correctement possible, voilà qu'il venait lui demander des comptes, eux qui se retrouvaient toujours aux côtés du même mur pour se taper dessus. La relation est stupide, presque autant que la question posée par le garçon. Qu'est-ce quelqu'un viendrait faire là si ce n'est pour se retrouver à rentrer dans l'avant poste ou simplement pour passer à côté des remparts? Les terres alentours sont vides de tout intérêt. Le temps est lourd et l'air quasiment invivable si l'on veut chasser ou simplement planter. Aucun intérêt pour quelqu'un qui survit seul, ou avec son grand posé plus loin, de chercher quelque chose dans le coin. « T'es pas content parce que je passais sans dire bonjour? »
(c) DΛNDELION

_________________
'CAUSE BABY
I'M A DARK STAR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 104
Médaillons : 576
Crédits : Lempika.
Avatar : Dylan O'Brien
Pseudo : Lore/Ari

Personnage
Occupation : Milicien (défense)
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Milice



 Sujet: Re: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   Dim 3 Déc 2017 - 16:28


Comme toujours, cet homme à l’étrange capacité de le faire sortir de ses gonds. Le manichéisme était roi dans son esprit. Tout lui semblait simple. Clair. Limpide. Lui-même était le gentil et Ast le méchant. Mais le monde n’était pas blanc ou noir. La population n’était pas composée d’extrêmes. Et si ça avait dû être le cas, les miliciens n’auraient certainement pas été considérés comme les gentils par la plupart des gens. Mais ça, Ast n’y avait jamais réfléchi. Jamais il ne s’était vraiment questionné sur les notions de bien et de mal lorsque ça concernait Reiver et ses tâches. Pour lui ce genre de divagations n’avaient pas lieu d’être. Il n’y avait pas de questions à se poser. Il fallait juste agir. Obéir. Point. Ne pas réfléchir, pas là-dessus car il n’y avait pas de doutes à avoir, voilà tout. Stupide gamin. A la hauteur de sa propre insulte. Frôlant les abysses du ridicule. Mais si Ast maniait plutôt bien le sarcasme, face à Jinx, il avait toujours été bien plus féru de coups violents et physiques. Pourquoi ? Il n’avait jamais vraiment sût. Calist avait juste l’étrange capacité de l’énerver en une demi-seconde, de faire monter la lave en un temps record. Et Ast avait trouvé un parfait punching-ball en la personne du chef de clan. Il ne retenait jamais ses coups face à lui. Le jeune milicien serra les poings en l’entendant parler. Ce besoin pressant, irrépressible de frapper dans quelque chose ou quelqu’un. Cette pulsion qui saturait chacune de ses connexions nerveuses, accélérant ses battements de cœur. Les dernières phrases le persuade de lancer les hostilités. Il sait qu’il va pouvoir se purger de ce qui grogne en lui constamment, au moins pour quelques heures. En quelques pas Ast parcouru la distance qui les séparait, prêt à en découdre. Mais alors qu’il allait enfin le frapper, il sentit le sol s’effondrer sous leurs pieds. Juste avant qu’ils tombent dans le vide.

Ast poussa un grognement de douleur en sentant le poids de son sac lui écraser le bas du dos. Cependant, il se redressa bien vite, sur ses gardes. Il passa rapidement en revue son corps. Il ne sentait pas de douleur particulière, hormis dans le bas de son dos et les élancements dû à la chute. Mais à première vue, il n’avait rien de cassé. Le milicien regarda autour de lui. Des parois faites de terre, mais qui semblaient stables. La sortie à plusieurs mètres au-dessus de sa tête. Et à moins d’un mètre, un Calist qui ne s’était toujours pas redressé. Qu’est ce qu’était que ce merdier ? Dans quoi était-il tombé encore ? Par curiosité, le brun s’approcha de la paroi et tenta de grattouiller. Il fût rassuré de voir que rien ne tombait. Celui qui avait fait ce trou avait fait en sorte qu’il soit solide, ce qui faciliterait sa sortie. Ast finit par se retourner vers Jinx qui semblait pâle. Il l’invectiva « -Bon, tu attends quoi là ?! ». Néanmoins, le milicien n’était pas sans savoir qu’une telle inactivité de la part du chef de clan était loin d’être naturelle. Calist avait beau être un con affreusement énervant, il n’était pas du genre à se tourner les pouces dans une sale situation, et ça Ast avait déjà eu l’occasion de le voir malgré leurs rencontres rares et souvent ponctuées de violence. Le brun passa rapidement un regard scrutateur sur son aîné et comprit rapidement ce qui n’allait pas. Sa cheville était clairement loin de former un angle naturel. Habituellement, le jeune milicien n’en aurait eu strictement rien à faire et il l’aurait laissé se débrouiller sans le moindre remord. Mais dans la situation présente, il avait besoin d’alliés et le seul disponible était Calist. Alors, clairement, Ast préférait mettre sa fierté de côté et venir en aide à l’homme plutôt que se débrouiller seul. Il s’avança vers l’homme et s’agenouilla auprès de sa cheville. Il n’avait pas de vraies connaissances médicales mais il savait encore remettre un membre en place (résultat des raclées qu’il s’était prit, enfant, en salle d’entraînement) et l’immobiliser plus ou moins sommairement. Il dévoila rapidement la cheville de l’homme et grimaça « -T’as vraiment décidé de m’emmerder… Regarde moi ça c’est en train de devenir bleu ton truc ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t166-ast-febvre-aussi-dit-le-glacon-terminee
avatar

Messages : 391
Médaillons : 622
Crédits : Torns
Avatar : Ryan Gosling
Pseudo : Denver
Présence : Concentrée sur les weeks-end
Multi-comptes : Papy Jagger

Personnage
Occupation : Chef de clan
Localisation : Extérieur
Niveau: 4
Ext • Chef de clan



 Sujet: Re: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   Sam 23 Déc 2017 - 18:55

Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent
Ast & Jinx

« La mort est le seul fruit qu'en tes crises futures, il te sera donné d'atteindre et de cueillir ; Toujours nouveaux débris, toujours des créatures, que tu devras ensevelir »
La douleur avait été des plus violentes. Un cri lui avait échappé, il l'aurait certainement nié si on lui avait demander, la crédibilité venant de prendre un coup des plus violents. Mais la douleur avait été des plus violentes et crier n'avait sembler qu'être une chose des plus normales à faire. Tout son corps le lançait mais n'étant plus apte de bouger son pieds, Jinx semblait plutôt sûr que la cause de la douleur était ce dit endroit. je vais mourir. Si l'idée semble sur dramatique elle ne l'est pas tant que cela et il pouvait sembler logique que l'esprit de Jinx divague sur ces quelques idées en cet instant là. Il était dans un trou. Celui qui pourrait signer son arrêt de mort. Il était dans un trou, sous terre certainement, avec un homme avec qui il a l'habitude de se battre. Sans raison apparente mais se battre à s'en faire saigner et sa cheville est tordue dans un angle qui n'est pas droit. « PUTAIN. » est le seul mot en entier qui arrive à passer ses lèvres. Le seul même aussi vulgaire soit-il, Jinx ne peut offrir autre chose. La douleur est trop cuisante. L'esprit trop embrumé. L'adrénaline qui circulait dans son sang quelques instants plus tôt est encore présente, frappe sa peau dans l'idée de faire diminuer la douleur mais quelque chose ne fonctionne pas comme il faut et cette dernière continue de frapper doucement (oh doucement quelle ironie) continue de frapper avec autant de violence que Ast lorsqu'il est de bonne humeur. « putain putain putain. » Febvre. Ses yeux se posent sur lui. Ou simplement le survole alors que le garçon tente lui-même de se relever avant que Jinx ne se recroqueville sur lui-même. Son esprit concentré sur la douleur, à écoulé le sang circuler. A sentir les couleurs et goûter la poussière sur son manteau. Manque plus que l'autre se mette à le frapper pour l'achever.

« -T’as vraiment décidé de m’emmerder… Regarde moi ça c’est en train de devenir bleu ton truc ! » Jinx arrêta de gémir pendant quelques instants, simplement pour regarder le jeune homme avec un regard des plus mauvais. Jamais il ne lui avait offert un regard comme celui-là. D'habitude le regard reste joueur, un peu taquin. Aujourd'hui il est plein d'un quelque chose de froid, transporte l'État d'esprit de l'homme. S'il accepte toutes les piques celle là est douloureuse. Parce que la douleur l'empêche de relativiser. « Je te jure Ast si tu me laisse crever là Sillon viendra démonter Reiver pierre par pierre. Et moi je viendrais te hanter. Je tuerais tes futurs enfants et tout et tout. » Sa voix est presque faiblarde mais il n'est pas mauvais et le ton laisse tout de même douter. Après Ast doit bien se douter que cette menace n'a pas de raison de survivre si Jinx ne sort pas d'ici. Mais encore une fois, Ast le laisserait ici? Claqué dans un trou, pas si loin des remparts de Reiver, le laisserait mourir juste pour une cheville qui semble... Dans un sacré état. Il n'est pas médecin, ressent simplement la douleur. Il n'est pas médecin, en possède peut-être un dans son groupe, pas un médecin mais un débrouillard. « Déconne pas Ast, j'aimerais au moins revoir ma gosse avant de mourir. Mourir ici c'est la merde. » Ça pue. C'est bête et c'est totalement ironique. Une petite idée lui vient, qui lui amène un sourire amer sur les lèvres. « Si je meurs ici tu pourras au moins raconter sur moi que je suis mort en me battant contre toi. Pas juste en me foulant la cheville et en etant incapable de remonter une pente. » Parce que maintenant qu'il y pensait, si la position n'était pas agréable, lorsqu'il bougeai la tête lui tournait. Et c'était encore moins agréable d'avoir la tête qui tournait que de simplement être victime d'une cheville dans un mauvais état. Oh pardon les choses sonnent moins bien de cette façon. « Bordel Ast j'te déteste... »
(c) DΛNDELION

_________________
'CAUSE BABY
I'M A DARK STAR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 104
Médaillons : 576
Crédits : Lempika.
Avatar : Dylan O'Brien
Pseudo : Lore/Ari

Personnage
Occupation : Milicien (défense)
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Milice



 Sujet: Re: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   Dim 7 Jan 2018 - 19:31


Le regard plus que mauvais de Jinx lui fait… Ni chaud ni froid. Il le sait, la douleur rend souvent hargneux et terriblement agressif. Et au vu de combien le chef de clan est hargneux au naturel (mauvaise foi ? De quoi vous parlez ?), Ast pressent que le blond va vite devenir absolument insupportable. Ca se confirme quelques instants plus tard lorsque Calist brandit la menace de le hanter et que son clan de bouseux vienne démonter Reiver. Bah voyons… Qu’ils essaient. Quant à la troisième menace, elle est totalement inutile lorsqu’on connaît le manque total d’envie d’Ast d’avoir des gamins. Et son absence de vie sexuelle. Aussi. Le milicien roule des yeux et rétorque en retirant son sac de son dos et en le posant à quelques mètres, histoire d’éviter que Calist ait la très mauvaise idée d’essayer de fouiller dedans (dans ce cas, Ast se verrait dans l’obligation de lui briser le poignet. Comme quoi, il pense à sa santé!) « -Tu serais peut-être plus crédible si t’étais pas actuellement à terre et à ma merci. ». La pupille de Reiver se remet rapidement à l’observation de la cheville du chef de clan. La remettre en place va être simple, mais très douloureux. En même temps, ce n’est pas tellement les affaires d’Ast, tant que le blond ne hurle pas à rameuter tout les animaux des alentours, le milicien se fiche qu’il souffre ou pas. Il se met à chercher un moyen d’étouffer les cris de Jinx (soyons sérieux, lui-même se mettrait à hurler si on lui remettait pareille cheville en place) tandis que ce dernier semble divaguer, ce qui commence à agacer sérieusement le plus jeune. Le cerveau carburant à plein régime pour tenter de trouver une solution, il répond, agacé « -Tu vas pas crever, du moins pas maintenant, j’ai besoin de quelqu’un pour remonter et en l’état tu sers à rien. Alors je vais remettre ta cheville en place, tu vas gentiment la fermer, on va sortir d’ici et on se reverra dans six mois. ». Voilà, ça c’est un plan parfait.

Un vieux souvenir de mission lui revient. Il se souvient de ce moment où un des infirmiers de Reiver avait dû le recoudre après qu’il se soit prit un sale coup de couteau dans la cuisse. La plaie ne pouvait pas attendre qu’ils reviennent à l’avant-poste, l’escouade étant à deux jours de marche de Reiver. Il se souvient du goût du tissu dans sa bouche, tissu dans lequel il avait fini par planter les dents sous la douleur. Ast fouille dans son sac , cherchant sa paire de gants jusqu’à retrouver la boule de tissu renforcé. Il revint rapidement vers Jinx et répondit « -Oh la ferme Calist et mords là-dedans le temps que je remette ta cheville en place. ». Le milicien lui pose la boule de tissus sur le torse et retourne voir sa cheville. Bon clairement, la première étape c’est de retirer la chaussure avant de tenter quoi que ce soit. Ast lui retire sans violence mais sans extrême délicatesse non plus. On lui a plutôt apprit à faire mal qu’à faire attention à ne pas blesser. Il attend que Calist ai mit la boule entre ses dents et, pour une fois, fixe ses yeux bleus sans haine, colère ou sarcasme. On pourrait même déceler un peu de compassion dans ses traits. Il le sait, ce qu’il s’apprête à faire va être très douloureux pour le chef de clan et il ne peut s’empêcher d’être un peu désolé pour lui en songeant à ses vielles douleurs d’enfant. « -Prêt ? Trois. Deux. Un. ». Ast remet la cheville en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t166-ast-febvre-aussi-dit-le-glacon-terminee
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que ta puissance inique et que ta cruauté ne meurent ◈ Astinx
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Entre Duvalier et les autres, reste une cruauté absolue
» Le spectre du Bénou étoile céleste de la cruauté [ok]
» « la cruauté demande un long apprentissage. » — pandore nyx epheridge
» Ahhhhh ces perles.
» Joie, guerre et cruauté [ pv : Alaska & Hermione ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Les environs :: Ailleurs-
 
Sauter vers: