AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Communauté
Φ Soutenez After Dawn !
Φ Nous sommes passés en 2481
Φ Rejoignez les Clans !
Φ Privilégiez les rôles importants
Animations




Attendus
Merci de privilégier Helion et Steros ♂
Merci d'éviter les Natifs
Personnages
41 joueurs ◈ 57 personnages
30 Hommes ◈ 27 Femmes
Helion 18 hab.
Reiver 15 hab.
Steros 14 hab.
Extérieur 10 hab.
Intrigue en cours
Φ Tout savoir sur le Chapitre I
Φ S'inscrire aux RP de groupe
Φ Merci de tenir compte du climat
Φ Début de la vague de froid : 17/01/2481
Φ Ne pas RP après le 01/03/2481

Partagez | 
 

 [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 105
Médaillons : 522
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : Jojo

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Officier



 Sujet: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Mar 2 Jan 2018 - 0:31

Embuscade

L’équipe avançait d’un bon pas dans l’environnement hostile de l’extérieur. Marko avançait en tête de groupe, ses yeux scrutant les environs comme si chaque butte, chaque recoin du paysage pouvait dissimuler des hordes de survivants enragés ou de bêtes sortis tout droit de leurs pires cauchemars. Il avait détaché deux de ses miliciens pour servir d’éclaireur et leur éviter ainsi les mauvaises surprises, tandis que le reste du groupe avançait en position serrée. Eiven était près de lui, comme l’avait ordonné Goran quelques temps plus tôt, raison pour laquelle il l’avait fait sortir légèrement en avance des blocs de détention...


[Début du Flashback]


Deux jours avaient passé depuis l’incarcération d’Eiven Hadler et le moment était venu pour le Directeur Eil d’aller personnellement abréger sa peine. Le soulagement qu’elle ressentirait serait sans doute de courte durée cependant, puisqu’il n’était pas question de lui rendre sa liberté, mais plutôt de l’envoyer directement en mission sans lui laisser le temps de se remettre de son enfermement. Une mission qui serait dirigée par Marko lui-même, mise en place par le Commandant en personne et qui ne comportait que des miliciens triés sur le volet.

Bien entendu, Marko n’aurait pas choisi d’emmener Eiven s’il avait été le véritable maître de cette mission. De son propre avis, la survivante était trop imprévisible et indisciplinée pour qu’on lui fasse confiance lors d’une mission à risques et enjeux importants comme celle-ci, cependant elle lui avait été imposée par Goran et malgré ses protestations, Marko avait fini par céder à son commandant.

C’est pour ça que vers le milieu de la matinée, le Directeur Eil était sorti de son bureau pour se rendre aux blocs de détention, complimentant la bonne tenue de quelques miliciens au passage. Marko était réputé pour être sévère et droit, il savait donc que ses compliments n’en étaient que plus appréciés auprès des soldats. Il aimait récompenser la perfection qu’il pouvait voir dans l’uniforme bien entretenu d’un milicien au garde à vous, l’ordre qui se dégageait de la posture impeccable d’un homme ou d’une femme reconnaissant son supérieur. C’est pourquoi il leur adressa l’un de ses rares sourires accompagné d’un hochement de tête approbateur en plus de ses quelques mots.

Il ne s’attarda cependant pas auprès d’eux et continua son chemin vers les blocs de détention, les trouvant aussi lugubres et nus que lorsqu’il les avait laissé. Il salua le garde de faction devant la porte et s’approcha de celui qui détenait la clé électronique permettant de déverrouiller les portes. Un demande rapide et le soldat s’empressa de le mener à la porte de la cellule d’Eiven, devant laquelle Marko se tint lorsqu’elle s’ouvrit. Le directeur se demanda un moment ce qu’elle devait ressentir en voyant la porte s’ouvrir sur celui qui l’avait mise au trou, mais il chassa vite cette pensée de son esprit. Ils avaient tous les deux fort à faire.

-Bonjour Eiven, nous sommes le dix-neuf décembre, je viens pour te faire sortir de détention.

La phrase était simple, mais il savait que les rares encore enfermés ici rêvaient de se le faire dire. Il s’écarta légèrement de la porte pour qu’elle puisse passer, lui désignant d’un même coup la sortie, puis il rajouta :

-Le commandant en personne a souhaité que je te fasse sortir aujourd’hui. Il a une mission à te confier. Il fit une pause et la dévisagea un instant. Tu vas devoir m’accompagner à l’extérieur.

Peut-être qu’après ça, elle allait finalement tourner les talons et vouloir retourner directement à l’ombre, dans sa cellule, voir refermer elle-même la porte sur elle pour ne pas avoir à l’accompagner où que ce soit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://after-dawn.forumactif.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
avatar

Messages : 2089
Médaillons : 1062
Crédits : Vanka / Anaphore
Avatar : Lyndsy Fonseca
Pseudo : Vanka
Présence : Présente
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Saoryne

Personnage
Occupation : Larbin du commandant de Reiver
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Mer 3 Jan 2018 - 12:32

Eiven
&
Marko
Embuscade
L'oppression de cet isolement me rongeait de l'intérieur. Je fermais les yeux, essayais de penser à autre chose... Les étendues d'arbres et les plaines à l'horizon inatteignable. L'odeur de la rosée matinale et la chaleur d'une étreinte. Je tentais tant bien que mal de ne pas céder une nouvelle fois à l'hystérie complète. Mes poings gardaient des marques de ma révolte alors que des hématomes s'étaient dessinés sur mes bras que le garde avait tenté de maintenir pour m'empêcher de me faire plus de mal. Il avait cure de mon état, mais j'étais sous sa responsabilité. Et rien ne semblait plus important pour les miliciens de Reiver que d'accomplir leur mission. Peu importe l'ordre, ils ne démordaient pas de la parole de leurs supérieurs. Comme des animaux bien dressés. C'est ce que Marko attendait de moi ? Devenir aussi docile et obéissante que ces robots ? Je n'étais pas aussi malléable... Mais je comprenais que pour certains, c'était là leur seule chance de survivre : coller à l'idée que les supérieurs se font de ce que doit être un bon milicien. Cette règle s'appliquait sans doute aussi aux civils : le moindre faux pas pouvait coûter cher. Comment tenir dans une telle atmosphère ?

Recroquevillée sur moi-même, dans un coin de la pièce avec le mur pour seul réconfort, je luttais pour ne pas me retrouver avec moi-même. Le calme et la solitude ne m'étaient plus aussi agréable qu'avant. Depuis le massacre des miens et les mois qui s'en sont suivi, à trop avoir le temps de réfléchir, je me retrouvais inévitablement confrontée à ces souvenirs. Chercher à fuir, ne pas leur faire face, me tourmentait certainement plus que si je prenais mon courage à deux mains pour les accepter et les assumer. Mais je préférais essayer de me dérober à eux, inlassablement. Alors que mes poings se serraient et que je sentais mon sang bouillir, prêt à me faire exploser, la porte s'ouvrit. Une lumière entra dans la cellule et dans cet halo se dessina la silhouette du directeur. Doucement, je tournai la tête vers lui, regard noir et dents serrées. Est-ce que je le détestais ? Peut-être pas à ce point. Mais l'air électrique dessinait la colère que je ressentais pour lui de m'avoir enfermée dans ce trou à rats. « Bonjour Eiven, nous sommes le dix-neuf décembre, je viens pour te faire sortir de détention », je cillai, incrédule. Yeux froncés, j'étais étonnée par cette annonce et soupçonnais une tierce intervention dans ce choix. Wernher ? C'était le Commandant, s'il avait voulu empêcher cette sanction, il ne m'aurait pas laissée autant de temps dans cette cellule...

Je me relevai lentement, méfiante. « Le commandant en personne a souhaité que je te fasse sortir aujourd’hui. Il a une mission à te confier, déclara Eil. Tu vas devoir m’accompagner à l’extérieur. » Bouche bée, je peinais à comprendre cet enchaînement de fait, ne faisant pas le lien entre ma précédente sortie et celle qui m'attendait. Il serait assez déplacé que la dissension entre Eil et moi amène le Commandant à imposer une expédition punitive à son second... Ce dernier se décala pour me laisser sortir. Ce que je fis sans me faire prier. Peut-être que Wernher avait vraiment besoin de moi sur ce coup. Ce dont je doutais toutefois. Une nouvelle façon détournée de m'accorder des faveurs ? Je ne voyais que ça... Eil n'était pas ce que je pourrais qualifier de cadeau, mais au moins le Commandant consentait à m'envoyer une nouvelle fois à l'extérieur. Si cela imposait la présence de Marko, ça m'était égal. « Juste vous et moi ? » M'inquiétai-je en soutenant son regard, perplexe. La seule chose qui pouvait me donner plus d'intérêt qu'un milicien formé était la capacité que j'avais à déceler les natifs évolués. Chose que Goran m'avait imposé de garder secret, quelques soient les circonstances. Alors je peinais à croire que ma place dans cette expédition serait en lien avec cette particularité. Sans être un boulet à traîner, je n'étais pas un élément de choix dans les expéditions menées par Reiver. Wald pourrait en témoigner... « Quel est l'objectif de cette mission ? » Le questionnai-je avant qu'il n'eut répondu à ma première interrogation.
CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
you should not leave me


ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://after-dawn.forumactif.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter En ligne
avatar

Messages : 105
Médaillons : 522
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : Jojo

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Officier



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Mer 3 Jan 2018 - 15:57

Embuscade

Le regard plus noir que la nuit qu'elle lui lança ne le décontenança pas outre mesure. Il n'avait pas à se sentir coupable d'avoir accompli son regard, bien qu'il soit parfois attristé d'avoir à poser des sanctions. Ce regard fut cependant rapidement remplacé par de la surprise lorsqu'il lui annonça qu'elle était libre. Bien entendu elle n'attendit pas pour jaillir de la cellule comme un diable sorti de sa boîte, suite à quoi Marko referma soigneusement la porte de la prison derrière lui. Il sentait presque le cerveau de la survivante bouillir de question comme une marmite trop pleine. D'ailleurs, les premières questions ne tardèrent pas à s'échapper de ses lèvres, se bousculant pour sortir au point que le Directeur ne pu répondre à la première avant que la deuxième ne soit posée.

-Non, pas juste vous et moi. Je préfère ne pas évoquer l'objectif ici, mais nous partons avec cinq autres miliciens.

D'un geste sec de la tête, il lui indiqua le bout du couloir pour qu'elle se mette en route, puis il la suivit. Comme il l'avait dit, Goran l'attendait et il comptait bien la mener à bon port, sans qu'elle n'ait le temps de s'égarer en route. Après tout, elle avait prouvé qu'elle était douée pour se retrouver à des endroits où elle n'était pas sensée être. Il espérait que cet enfermement lui avait servi de leçon, il était toujours ravi de voir les améliorations comportementales de ses miliciens lorsqu'ils en faisaient et rien ne lui plaisait plus que de voir les soldats embrasser enfin le but, la mission qu'il s'était lui-même assigné.

Bien entendu, Eiven semblait encore bien loin de vouloir dévouer sa vie à la protection de quoi que ce soit, que l'on parle de l'avant poste ou du dôme, ce qui n'avait rien d'étonnant vu le milieu dont elle était issue. Que des survivants volontaires mettent du cœur à la tâche lui plaisait, bien que sa confiance ne leur soit pas accordé avant longtemps, mais Eiven avait été plus ou moins kidnappée par la milice, voilà pourquoi il ne pourrait sans doute jamais lui faire confiance. Comment quelqu'un retenue ici conter son gré pourrait jamais s'impliquer de bon cœur auprès de ses ravisseurs ?

Ils passèrent devant plusieurs gardes sans qu'il ne les regarde particulièrement, faisant leur chemin jusqu'au bureau du commandant. Depuis deux jours, Marko s'était décidé à ne plus poser de questions sur le véritable but de la mission d'Eiven, mais il comptait sur Goran pour lui expliquer ce qu'il attendait d'elle dès qu'ils reviendraient. C'est aussi la raison pour laquelle il n'avait pu lui expliquer le but de la mission. L'objectif de leur mission était de prendre contact avec un groupe de survivants, mais Eiven avait autre chose à faire avec eux, un point qui le gênait toujours autant.

-Bien. Voici le bureau du Commandant, comme vous le savez déjà. Dès qu'il vous aura expliqué les objectifs de la mission, équipez-vous et rejoignez nous à l'entrée Ouest. Nous partirons dès que les rations auront été distribuée.

Il l'avait alors salué et l'avait laissée là pour aller enfiler un uniforme plus adapté à la sortie en extérieur que sa tenue de Directeur, très fonctionnelle. Les autres miliciens avaient déjà leurs ordres, ils devaient tous être en train de s'armer et de se préparer à la mission qui les attendait, passant un dernier moment avec un être cher, ou bien vérifiant une dernière fois que leur matériel ne leur ferait pas défaut pendant la mission. Ils n'étaient pas sensés ouvrir le feu sur les survivants qu'ils allaient rencontrer, mais l'extérieur était vaste et rempli de danger, personne ne l'oubliait à l'avant poste, car tout le monde en avait déjà fait les frais, directement ou pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://after-dawn.forumactif.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
avatar

Messages : 2089
Médaillons : 1062
Crédits : Vanka / Anaphore
Avatar : Lyndsy Fonseca
Pseudo : Vanka
Présence : Présente
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Saoryne

Personnage
Occupation : Larbin du commandant de Reiver
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Jeu 4 Jan 2018 - 11:54

Eiven
&
Marko
Embuscade
Eil restait froid et placide mais je ne pouvais m'empêcher de lui prêter la contrariété de me voir sortir. Sans doute aurait-il préféré me laisser pourrir là-dedans jusqu'à la fin... « Non, pas juste vous et moi. Je préfère ne pas évoquer l'objectif ici, mais nous partons avec cinq autres miliciens », me confia le directeur. Une escouade, c'était donc vraiment une expédition ? Une mission où j'allais vraiment avoir un rôle et non pas juste ramasser quelques feuilles à des kilomètres de là ? Je restais perplexe mais n'ajoutai rien, me contentant d'avancer au signe de Eil. Il nous guidait jusqu'au commandement en me laissant passer devant. Je laissais glisser mes yeux en coin pour voir s'il suivait toujours et à quelle distance. Sans être en manque de confiance, je préférais me préparer au pire.

Le chemin n'était pas long des cellules au bureau du Commandant. Même pas l'occasion de revoir la lumière du jour... Une fois devant le bureau, Marko me donna quelques recommandations pour les retrouver une fois mon entretien avec Wernher terminé. J'acquiesçai d'un signe de tête avant de frapper à la porte pour prévenir le Commandant de ma présence. Eil était déjà parti lorsque la porte vint s'ouvrir. J'inspirai longuement et retins ma respiration avant de voir la réaction du Commandant. Ce dernier m'intima d'entrer d'un signe de la main. Refermant la porte, il se posta ensuite devant moi. Je devinai qu'il voulait pousser une gueulante, sûrement avait-il été mis au courant de mes déboires... J'évitais de soutenir son regard, pensant que ça pourrait adoucir ma peine. Wernher était la personne la plus importante de cet avant-poste, mais paradoxalement la seule personne avec qui je me sentais bien en ces lieux. Peut-être était-ce comme ça, entre natifs évolués ? Ou peut-être était-ce mon don... Je ressentais les auras d'autrui et le fait que nous partagions la même me réconfortait. Comme m'avait toujours réconfortée la présence de ma sœur...

Après m'avoir observé quelques longues secondes qui me parurent durer une éternité, il soupira. Qu'avait-il en tête ? Je me mordais les lèvres intérieures, nerveuse. « Ton rapport au danger est très... déroutant, Eiven. Prendre une carte d'accès... Que pensais-tu qu'il t'arriverait en te faisant arrêter ? Et encore, c'est parce que tous savent que je suis derrière toi... » Finit-il par lancer, désabusé, comme une colère qu'il ne voulait pas exprimer. Un nouveau soupir et il s'approcha de son bureau sur lequel il s'adossa. « À côté de ça, il y a certaines personnes à Reiver que tu n'approches pas, des personnes face à qui tu arrives à te faire tellement oublier qu'ils ne remarque sans doute pas ta présence. Des personnes de qui tu as raison de rester éloignée. » Ses explications étaient cryptiques... « Je connais le passé et les raisons d'intégration de chaque civil, chaque milicien. Et soit il s'est passé des choses dont tu ne veux pas me parler, soit tu as une certaine sensibilité à déceler les personnes dangereuses. Ce qui peut être bien plus qu'utile. Le directeur t'a parlé de la mission ? » Je secouai la tête doucement de gauche à droite. « Il m'a juste dit qu'on partait avec une escouade... » Alors le Commandant me détailla le but de l'expédition. Rencontrer des survivants pour les rallier à la cause de Reiver. Voulait-il créer des sbires ? Une histoire d'exploitation du terrain et des ressources qui reste, d'informations échangées contre de potentiels vivres et équipements qu'accorderait Reiver. « Mais plus important, je veux savoir si mes hommes courent un danger. Si on peut faire confiance à ces survivants. Tu es notre seul moyen en dehors du dôme pour déceler les natifs évolués. » Je relevai la tête, ma poitrine se serra. « S-si il y en a... que dois-je faire ? »> Wernher dévia mon regard et le reporta sur moi, pensif. « Si tu considères qu'ils peuvent causer du tord à l'équipe, tu préviens Marko que ces personnes sont dangereuses. Il te demandera sûrement pourquoi, à toi de trouver les mots pour le convaincre sans lui dévoiler ce que tu es. » Je restai bouche-bée. Me demandait-il encore de mentir effrontément sur ma nature ? Mentir à Eil, ce n'est pas vraiment une chose raisonnable... « Peu importe ce que tu en penses, tu dois obéir aux ordres, maintenant et lors de cette expédition. Tu commences à être là depuis assez longtemps pour comprendre comment les choses tournent. Si tu ne veux pas te retrouver dehors, alors tâche de rentrer dans les clous. » Une nouvelle personne vint frapper à la porte, troublant notre échange. Wernher alla ouvrir et me demanda de quitter le bureau pour rejoindre les autres. Ce que je fis sans dire un mot.

[Fin du Flashback]


Depuis de longues heures nous marchions. Le temps me paraissait long en compagnie de Marko, mais il n'était pas vraiment dans ma liste de préoccupation. On m'avait à nouveau accordé de porter un arc. Les équipements de Reiver étaient remarquablement travaillés. Ce n'était pas dans la nature que je pourrais confectionner un arc d'une telle qualité... Loin de profiter de ce confort, j'observais avant tout les environs. Nous étions détachés du reste de l'unité, couvrant un flan alors que d'autres surveiller les autres. Les dangers pouvaient surgir de n'importe où, c'était angoissant. Mais je savais gérer ce type d'angoisse. Loin de mon aversion des endroits clos. Là, c'était une peur que je contrôlais, de laquelle je me servais pour rester alerte au moindre bruit, au moindre mouvement anormal. Ma seule crainte réelle était cette odeur qui m'avait enivrée la dernière fois que j'ai pu participer à une expédition. Ce poison dans l'air qui me jouait encore des tours... Cependant, ce n'était pas ce dernier qui me surpris. Non. C'était le bruit de sabots battant la terre. Deux, peut-être trois... Un bosquet cachait notre ouest, là d'où ils venaient. Nous étions bien éloignés des autres mais sans doute auraient-ils également de la visite... « Cours ! » Criai-je à Eil en décochant une flèche (dé action classique : 97, échec) et en le poussant pour me mettre devant lui. Une de leurs flèches vint me frôler sérieusement l'épaule gauche, m'arrachant un cri de douleur. Si je n'avais pas dégagé Eil, sans doute l'aurait-il mangée de plein fouet... De petites ruines nous attendaient à quelques mètres devant nous. Il fallait qu'on se mette à l'abri. Deux cavaliers se ruaient vers nous en criant pour encourager leurs bourrins. Ils allaient nous rattraper... Une fois vers les ruines de pierres, je décochai une nouvelle flèche pour mettre à terre le second (dé action dangereuse : 38, échec). Ils allaient bien trop vite... Il fallait que je me mette à l'abri. Je me plaquai derrière l'un des muret et tentai une troisième flèche (dé action dangereuse : 41, échec). La douleur était telle... je tremblais légèrement, ce qui me déconcentrait et m'empêchait de viser correctement. Encore raté. « Meeeeeeerde fait chier ! » Ils allaient nous atteindre. Je dégainais la dague que l'on m'avait prêtait. Mon épaule saignait et me faisait souffrir. Mais je n'allais pas me décomposer pour autant. Leurs pieds à terre, ils se ruèrent vers nous. Dès que Marko monterait également à l'assaut, je le suivrai pour tenter d'être un minimum utile dans cette fichue embuscade ; culpabilisant de ne pas avoir réussi à en faire tomber au moins un avant qu'ils nous atteignent. Jamais il ne me reprendra à mission après cette piètre démonstration... Il fallait que je me rende à l'évidence... Wald avait raison : je n'étais qu'un boulet qui handicapait les unités déployées...
CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
you should not leave me


ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://after-dawn.forumactif.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter En ligne
avatar

Messages : 105
Médaillons : 522
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : Jojo

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Officier



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Jeu 4 Jan 2018 - 19:27

Embuscade

L'attaque avait été foudroyante. Les bruits de sabot avaient bien sûr alertés Marko, mais les chevaux qui en étaient la cause avait mis tant de temps à apparaître que lorsqu'ils surgirent de derrière un bosquet, à l'ouest de leur position, il était déjà trop tard pour rappeler le reste de l'équipe. Une flèche fut décochée presque au moment même où les cavaliers se révélèrent à leur vue, avec une précision presque surhumaine qui manqua de l'épingler. Marko ne dû sa survie qu'à Eiven qui le percuta pour le sortir de la trajectoire de la flèche, décochant elle-même un trait immédiatement après.

Il ne prit pas le temps de la remercier, ils se perdraient plus tard en niaiseries s'il le fallait mais avant ils devaient trouver un moyen de survivre. Ayant vu les ruines lui aussi, il cria à Eiven d'aller s'y mettre à couvert alors qu'il fonçait également s'abriter derrière le muret le plus proche. Deux nouvelles flèches quittèrent l'arc d'Eiven, sans grand succès. Ils étaient trop loin et bougeaient trop vite, faisant faire des mouvements imprévisibles à leur montures pour éviter qu'elles ne se prennent également un trait. Elle peut me percer la tête à des mètres de distance, hein, Goran ! Si je rentre vivant ça va chier, pensa-t-il. Il savait qu'il se montrait inutilement ingrat pour le moment, mais ça permettait de relâcher un peu la pression.

Trop loin pour qu'il gâche des munitions à essayer de les atteindre, Marko préféra utiliser sa radio pour distribuer des ordres secs. Ils étaient attaqués par deux survivants, ils avaient besoin de renforts. Deux contre deux, le combat était plus déséquilibré pour les survivants que pour les miliciens, vu la différence d'armement, cependant l'une de ses missions était de garder Eiven en vie pour les beaux yeux de son Commandant, alors il ne prendrait aucun risque. Eiven jura à côté de lui et Marko lui posa une main sur la jambe.

-Garde ton calme, lança-t-il froidement.

Il entendit le bruit de bottes qui touchaient terre et commençaient à courir et sortit la tête de derrière le muret avec son fusil d'assaut pour lancer deux salves consécutives sur les ennemis. La première salve les ralenti, une balle venant déchirer la peau sur les côtes de l'un deux (dé action classique : 45 succès), quant à la deuxième, elle toucha de plein fouet le deuxième qui resta à terre en criant, se tenant la jambe trouée de toutes part. (dé action classique : 29, succès).

Le premier ne semblait pourtant pas vouloir ralentir et se jeta sur Marko (dé aléa : 13, c'est pour moi). Malgré ses réflexes, Marko fut trop lent d'une seconde et ne pu empêcher le survivant blessé de se jeter sur lui (dé audacieux : 40, échec), les envoyant rouler sur le sol et coinçant son fusil entre eux, inutilisable. Malgré le choc, le directeur était sûr d'avoir un avantage : le combat au corps à corps était presque plus important encore que le tir aux entraînements des défenseurs, puisqu'il fallait être capable de tenir tête à des attaquants dans les espaces restreints peu propice au tir des blocs. (dé simple : 31, réussite) Il esquiva le coup qui venait et d'un habile crochetage du bras adverse ainsi que d'un coup de hanche puissant, il retourna la situation et brisa le bras de son adversaire, se retrouvant au dessus de lui. Il dégaina alors son propre couteau, prêt à l'achever.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://after-dawn.forumactif.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
avatar

Messages : 2089
Médaillons : 1062
Crédits : Vanka / Anaphore
Avatar : Lyndsy Fonseca
Pseudo : Vanka
Présence : Présente
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Saoryne

Personnage
Occupation : Larbin du commandant de Reiver
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Ven 5 Jan 2018 - 0:40

Eiven
&
Marko
Embuscade
Il fallait que je garde mon sang froid. La difficulté ne m'avait jamais effrayée et les échecs me rendaient bien plus concentrée à mesure qu'ils s'enchaînaient. Je n'étais pas de ceux qui se décourageaient. Mais la douleur et les tremblements m'handicapaient plus que je ne le pensais. Incapable de planter une flèche dans ces survivants... Pourquoi ces faiblesses n'arrivaient que lorsque j'avais besoin d'être à mon maximum ?! Depuis l'attaque de mon groupe, jamais je ne m'étais retrouvée en situation de combat. Je n'étais pas une guerrière de métier comme pouvaient l'être les miliciens, ni ne possédais leurs moyens... Ce que je savais faire, je le devais à des entraînements réguliers voire quotidiens. Chose interdite aux civils à Reiver. Mais je ne rejetai pas la faute sur l'avant-poste et ses règles. Il n'y avait que contre moi que j'étais en colère. Mon calme, je le repris, irritée plus qu'encouragée par les mots du directeur. Je restai à couvert lorsqu'il se décida à se servir de son arme. Les fusils d'assauts étaient redoutables contre les clans de survivants... Dehors, nous n'avions pas ce genre d'équipement. A part quelques rares "chanceux" qui n'avaient que rarement le luxe d'avoir ne serait-ce qu'une balle... Cela me remémora Jinx un court instant.

L'heure n'était pas à la nostalgie et aux souvenir. L'un était à terre mais l'autre sauta sur Marko. Je tentai au début de le défaire du directeur, mais l'assaillant s'accrochait. Dans les ébats, je reçus un coup au bras gauche qui remonta une douleur électrisante dans toute mon épaule. Au sol gisait mon arc. Il me restait encore des flèches mais je n'aurais plus la force de bander... Ce qui n'était pas le cas de l'homme à terre. Alors que Marko se débattait avec le survivant, je me jetai vers l'acolyte, couteau en main, et le désarmai d'un violent coup de pied. Déstabilisé, il lâcha son arme mais tenta toutefois de m'agripper le pied (dé d'aléa). Je me défis de son étreinte en lui plantant mon couteau dans le bras audacieux. Un cri de douleur lui fut arraché et je lui assénai un violent coup de poing au visage pour le sonner. Gémissant de la douleur que ça me procura dans la main droite, je m'enquis de l'état de Marko. L'homme à terre inconscient pourrait nous donner des informations ; je n'étais pas sans savoir que Reiver aimait les interrogatoires. D'un autre côté, je n'étais pas sûre de vouloir voir cet homme se faire torturer... Ils nous attaquaient sans doute pour avoir nos rations et nos armes... de quoi survivre dans cet environnement hostile. Je n'avais pas la froideur de cœur des miliciens. Je ne faisais pas les choses par automatisme ou parce qu'un supérieur me le demandait. Je faisais les choses qui me semblaient justes et au mieux pour ceux qui étaient avec moi. Eil maîtrisait l'homme qui s'était jeté sur lui. Il n'avait pas besoin de celui que je maîtrisais. « Où que tu ailles, sois en paix. » Sur ces mots murmurés, je portai un coup de couteau fatal au survivant que je surplombais.

Encore agacée par ma piètre démonstration, je me contentai de récupérer les armes du survivant et revins vers le directeur. Je laissai tomber l'arc négligé, le carquois improvisé et une dague émoussée non loin de Marko, mine basse mais encore portée par l'adrénaline de l'escarmouche. « C'est à peu près tout ce qu'il avait sur lui », dis-je simplement alors qu'au loin, on pouvait apercevoir le reste de l'unité qui s'approchait. Je maintenant mon bras gauche de ma main droite, réprimant des gémissements de douleur pour ne pas paraître encore plus pitoyable que je ne devais l'être aux yeux du directeur. Debout à ses côtés, déposant mon sac de voyage pesant au sol pour soulager mon épaule, j'attendais de voir ce qu'il allait faire de sa victime.
CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil

_________________
you should not leave me


ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://after-dawn.forumactif.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter En ligne
avatar

Messages : 105
Médaillons : 522
Crédits : moi
Avatar : Armie Hammer
Pseudo : Jojo

Personnage
Occupation : bras droit du commandant
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Officier



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Sam 6 Jan 2018 - 15:15

Embuscade

La main portant le couteau ne trembla pas lorsque Marko acheva son adversaire. Celui-ci se raidit avant de s’immobiliser, permettant au directeur de se lever en le laissant au sol, mort. Ces gens s’étaient attaqué aux mauvaises personnes et en avaient payé le prix. Ils n’avaient pas le temps de faire de prisonniers aujourd’hui, leur but était de rencontrer le groupe de survivants qui tournait autour de l’avant poste. Inutile de dire que de décider de les voir avec un survivant ficelé avec eux ne serait sans doute pas la meilleure idée du siècle pour s’attirer leur confiance et leur sympathie.

Il essuya sa lame sur les vêtements du cadavre avant de se relever et de le rengainer. Les renforts arrivaient, mais trop tard pour être d’une quelconque utilité, si on pouvait en juger par le deuxième homme mort derrière le muret. Il jeta à peine un regard sur le matériel de mauvaise qualité que Eiven lui rapporta et s’approcha d’elle pour s’enquérir de son état. Son bras avait visiblement souffert durant l’attaque, mais au moins la flèche n’avait fait qu’effleurer son épaule plutôt que de s’y planter, ce qui aurait nécessité des soins qu’ils ne pouvaient lui apporter en dehors de Reiver.

-Les autres arrivent, ils sauront mieux que moi s’occuper de ça. Soudainement il se fit légèrement plus hésitant. C’était... c’était très courageux de ta part, ce que tu as fait. Cette flèche aurait pu te tuer. Et moi aussi si tu ne m’avais pas poussé. Je te dois la vie, merci.

Son ton était très sincère et emprunt de gravité. Elle ne se rendait sans doute pas compte de ce que cela impliquait pour Marko. Faire ses preuves avait une définition un peu différente pour lui que pour l’administration du dôme et de Reiver. On pouvait mentir sur un test. Les actes, eux, ne mentaient pas. La survivante aurait véritablement pu mourir en se mettant sur le chemin de la flèche qui lui était destinée, pourtant elle n’avait pas hésité à le faire. Il allait devoir adresser des excuses à Goran, visiblement, car s’il n’était pas sûr de son allégeance, au moins il pouvait néanmoins témoigner qu’elle était réellement une personne de confiance contrairement à ce qu’il pensait.

Il se détourna alors pour fouiller celui qu’il avait lui-même achevé, mais ne trouva rien de plus intéressant que ce que l’autre avait sur lui. La vie était rude pour les personnes vivants à l’extérieur, rien d’étonnant donc à ce que certains cherchent à tout prix à rallier le dôme. Cependant, tous n’étaient pas adaptés à vivre dans la société pour le moins contrôlée que proposait Helion, un mal pourtant nécessaire pour la survie de l’humanité. Ces personnes là étaient refusées après quelques test poussés sur leur personne et étaient à son sens les plus dangereuses. Quelqu’un de désespéré pouvait chercher à s’emparer à tout prix de quelque chose qu’on lui avait interdit s’il pensait que sa survie en dépendait. Entre ceux-là et les personnes que Helion exilaient, il y avait de quoi faire une ligue d’hommes et de femmes dangereusement amers qui cherchaient à se venger et à s’emparer d’Helion. Cependant, quand cette ligue se déciderait à passer à l’attaque, Marko serait prêt. Il savait déjà que de telles personnes se préparaient dans l’ombre, elles n’auraient donc pas l’avantage de la surprise sur lequel elles comptaient.

Lorsque le reste du groupe les rejoignit, il distribua rapidement des ordres pour qu’on sécurise le périmètre le temps de soigner Eiven, puis de remanier leur méthode d’avancée. Ils allaient devoir se montrer plus prudent à l’avenir, ils avaient eu de la chance que ces survivants ne soient que deux. S’ils avaient été plus nombreux, leur situation aurait été bien trop précaire à son goût. Deux éclaireurs continueraient donc d’avancer au devant d’eux pour repérer le terrain, mais le reste du groupe allait adopter une formation en pack pour pouvoir mieux résister en cas d’attaque. Lorsque Eiven fut soignée, il donna l’ordre de repartir, laissant là les morts qu’ils avaient fait. Ils n’avaient pas le temps d’enterrer des bandits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t483-reiver-marko-eil-you-call-it-paranoia-i-call-it-awareness http://after-dawn.forumactif.com/t477-paranoia-is-knowing-all-the-facts-marko-eil
avatar

Messages : 2089
Médaillons : 1062
Crédits : Vanka / Anaphore
Avatar : Lyndsy Fonseca
Pseudo : Vanka
Présence : Présente
Multi-comptes : Vaughn, Zorhan, Saoryne

Personnage
Occupation : Larbin du commandant de Reiver
Localisation : Reiver
Niveau: 4
Reiver • Civil, évolué



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   Sam 6 Jan 2018 - 23:19

Eiven
&
Marko
Embuscade
Un dernier réflexe et le corps que surplombait Marko devint inerte, vidé de toute étincelle de vie. Je ne pouvais m'empêcher d'avoir une pensée envers ces deux hommes. Je n'étais pas imperméabilisée à la mort d'autrui... et ne le serai probablement jamais. Tout du moins, je l'espérais. Parfois, les yeux des miliciens m'effrayaient en cela : la froideur, l'imperturbable neutralité lorsqu'ils causaient du mal à quelqu'un. Dans un monde comme le nôtre, il valait mieux réagir ainsi : ne pas se laisser abattre par ces faits. Ces survivants nous avaient attaqués, ils n'auraient certainement pas eu un seul remord si nous avions été à leur place. Déglutissant, je chassai alors cette culpabilité sans pour autant passer totalement à autre chose. Mais la seule idée qui me venait étaient ces flèches perdues dans le vide qui n'avaient même pas effleurées leurs cibles.

Je réprimai un mouvement de recul lorsque le directeur s'avança vers moi. Je ne voulais pas de sa pitié ou de ses reproches. Même si d'ordinaire les sarcasmes m'amusaient, j'étais plus que déroutée par mon manque de précision et d'efficacité. « Les autres arrivent, ils sauront mieux que moi s’occuper de ça », se contenta-t-il de dire. Je perçus l'hésitation dans son regard. Ce qui ne manqua pas de m'intriguer. Je ne savais pas à quoi m'attendre. « C’était... c’était très courageux de ta part, ce que tu as fait. Je fronçai les sourcils. Cette flèche aurait pu te tuer. Et moi aussi si tu ne m’avais pas poussé. Je te dois la vie, merci. » Je mis quelques secondes avant de réaliser ce qui se passait : Eil me remerciait ? C'était surréaliste. Et si un jour j'avais cru que ce genre d'impulsion me vaudraient des remerciements plus que des reproches face à mon imprudence... EN plus d'un homme qui ne me portait pas dans son cœur... Je haussai les épaules, gênée par la situation. « Votre vie importe plus que la mienne. Quand on n'a plus grand chose à perdre ce n'est plus du courage, juste du bon sens. Ne croyez pas m'être redevable de quoi que ce soit, directeur Eil. » Lui dis-je alors qu'il commençait à fouiller le cadavre qu'il avait laissé. Bien que sa reconnaissance me réchauffait le cœur, je ne voulais pas qu'il vienne à penser que j'ai pu faire ça par intérêt personnel. Marko était un homme droit qui se battait pour ce en quoi il croyait. Il était de ceux qui méritaient que l'on se battent pour lui. Mais ce n'était pas ma place, ce n'était pas mon rôle. Et après tout ce que m'accordait Reiver à contre-cœur, je n'étais pas sûre de bien dormir si en plus Eil pensait me devoir quoi que ce soit en échange de cette démonstration.

Le reste de l'unité fini par nous rejoindre. Je me tournai vers eux et sans attendre, le plus habilité aux soins vint vers moi. Doucement, il me fit défaire ma veste et le t-shirt que je portais pour bien voir la plaie. Du sang avait coulé tout au long de mon bras mais la blessure ne paraissait pas inquiéter outre mesure le soigneur. Il désinfecta la plaie avec un liquide qui me donna l'impression de brûler puis recousu le tout pour aider à la cicatrisation. Il m'entoura l'épaule de ce qu'il appelait une compresse et des bandages avant de m'autoriser à me revêtir. Ce que je fis sans attendre et en évitant les mouvements brusques. Il me demanda de faire attention à ce que la blessure ne s'ouvre pas à nouveau et alors tout ira bien. Une fois ceci fait, nous reçûmes l'ordre de nous remettre en route. Eil annonça ses directives et nous partîmes à nouveau. Je posai délicatement mon sac sur mes épaules, me rendant à l'évidence qu'il faudrait que j'endure de le porter que d'une bretelle... Le rythme de marche serait soutenu jusqu'au point d'arrivée, mais je ne me laisserai pas décourager pour autant. Même si ça pouvait paraître naïf, je croyais en l'idée que le Commandant comptait vraiment sur moi sur ce coup. Peut-être l'envie de me sentir enfin utile ou simplement de pouvoir faire mes preuves... J'ignorais ce que j'attendais de Reiver et si je pouvais m'y projeter pour l'avenir, cependant je ne voulais pas continuer d'être simplement le petit jouet du Commandant, son "caprice" injustifié.
CODAGE PAR AMIANTE@Marko Eil
HRP :
 

_________________
you should not leave me


ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-dawn.forumactif.com/t154-eiven-hadler-far-from-thunder http://after-dawn.forumactif.com/t90-eiven-hadler-nothing-else-matter En ligne
Contenu sponsorisé



 Sujet: Re: [Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] (19/12/2480) Embuscade ~ Eiven
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Dawn :: L'Extérieur :: Les environs-
 
Sauter vers: